Aulnay Rando
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-43%
Le deal à ne pas rater :
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 cm – 96 Pages Grands ...
14.29 € 24.96 €
Voir le deal

Séjour en Espagne 16-22 juin 2019

Aller en bas

Séjour en Espagne 16-22 juin 2019 Empty Séjour en Espagne 16-22 juin 2019

Message par CONTET Michel Mar 30 Juil 2019 - 13:01

Au pays des grands canyons des Pyrénées Espagnoles
Voyage du 16 au 22 Juin 2019
 
 
C’est de très bonne heure ce dimanche 16 Juin que nous prenions le bus pour de longues heures de voyages jusqu’à Morillo de Tou,  pour nous retrouvons dans un hébergement fort agréable à proximité d’Ainsa, à 46 km de la frontière française. Entre temps nous avons fait connaissance avec un groupe de marcheurs de Bordeaux et des Landes avec qui nous allons partager les randonnées. Comme prévu deux guides sont à notre disposition pour permettre deux propositions de randonnées plus ou moins difficiles.
 
Jour 1 – Groupe A – 26 participants dont une majorité d’aulnaysiens.
Après quelques péripéties (petit déjeuner tardif et lieu de randonnée éloigné de notre base) nous commençons notre sortie vers 11 h 40. Départ à 1300 mètres sur  la face sud du Mont Perdu dans le Parc d’Ordésa. Nous arpentons des chemins larges et plutôt à l’ombre avec de nombreuses chutes qui notre donnent une sensation de fraicheur. Notre guide, biologiste de son métier, nous donne quelques informations concernant la flore. Au col s de  Caballo, à 1650 m, certains et certaines optent pour faire une petite pause au bord d’un torrent tandis que les plus courageux grimpent jusqu’à 1700 m. Bonne ambiance dans le groupe. Fin de la randonnée vers 17 h 30. 13 km de long avec un dénivelé d’environ 600 m.
 
Groupe B -
 Arrivés en vallée d' Ordesa, nous partons tous ensemble du parking pour nous séparer en 2 groupes et 2 guides. Nous voici 19 pour suivre Tété (abréviation improbable d'un prénom espagnol....on ne saura jamais lequel). Notre guide est typé : catogan, teint buriné et caractère susceptible.. ...l'ibère est rude comme disent certains....Nous montons sur un sentier étroit dans des zones plutôt ombragées. Heureusement,  car en raison des péripéties horaires du petit déjeuner,  nous sommes partis très (trop) tard. Nous admirons de fougueuses cascades qui dévalent les pentes dans un boucan d'enfer. L'une des participantes se trouve mal et doit s'arrêter plusieurs fois pour reprendre ses esprits. Notre marche est ralentie et nous nous arrêtons vers 13 h pour  reprendre des forces. Après notre copieux pique-nique (salade, sandwich,  fruit et sucrerie), nous reprenons notre chemin. La végétation est plus rare, les aspics plus impressionnants et Claudine, grâce à Tété,  qui sait la rassurer,  dompte son vertige. Nous admirons les falaises aux parois verticales, d'autres cascades mais peu d'oiseaux. Nous rencontrons en fin de randonnée l'autre groupe et faisons route ensemble pour retourner au bus. 16 km et 600 m de dénivelé positif.
C'était une belle 1ère journée. 



Jour 2 -  Groupe A – 26 personnes
Aujourd’hui nous marchons du côté  nord du Mont Perdu dans le parc de Pineta. Une montée qui n’en finit pas, parfois en plein soleil,  avec des passages par des prairies jusqu’au cirque de Pineta où nous pique-niquons au pied d’un torrent. La descente est difficile pour les genoux mais  très agréable pour les yeux, en effet nous descendons des marches tout en admirant de très belles chutes d’eaux. Nous passons de 16100 m à 1280 m. Nous rejoignons le bus dans un parc où nous côtoyons des vaches en attendant l’autre groupe.
En fin d’après : visite d’Ainsa
Groupe B :
Nous retournons dans le "Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido", mais côté Nord, alors que nous étions côté sud la veille. Cette vallée s'appelle la vallée de la Pineta. Nous regardons à nouveau le "Mont Perdu", lui que l'on voit d'à peu près partout en cette vallée d'Ordesa, totalement isolé,  d'où son nom. Nous partons d'un parking où paissent, en liberté,   de très jolies vaches.  Tout le monde va bien ce matin. Le temps est toujours beau et ensoleillé.  Après un départ sur un large sentier, nous nous engageons dans un chemin étroit et escarpé où nous devons nous battre avec les racines d'arbres et les ronces. Après ces passages un peu délicats, nous débouchons sur un large plateau et nous pique niquons au bord de la cascade du rio Cinca.  La passerelle devant nous permettre de passer sur l'autre versant n'ayant pas été réparée par ces "feignasses de fonctionnaires espagnols" (jugement de Tété),  nous restons du même côté,  tâtons la neige de quelques névés et arrivons au cirque de Larri où  certains terminent leur pique-nique.  Nous redescendons ensuite à notre point de départ : 500 m de dénivelé positif et 18 km. Le soir, visite extrêmement intéressante de Ainsa (château, vidéo sur la géologie,  place ...)
 
 
Jour 3 – Journée « Tourisme »
 
Départ pour le monastère de San Juan de la Pena  où ont été enterrés des rois d’Aragon. Visite rapide de la Cathédrale romane  et du musée de Jaca. Restauration puis en après-midi visite de la citadelle, fortification crée pour défendre la frontière aragonaise contre les français.
 
Jour 4 –  Groupe A -
 
 Nous débutons cette randonnée à partir du parking des bus d’Alquezar, très tardivement, aussi notre guide Eduardo nous  propose d’emprunter un raccourci qui nous fera économiser  1,5 à 2 km. Alors que les cloches de l’église d’Alquezar sonnent midi, nous entamons la première partie du parcours  sur une large piste caillouteuse, toute en montée sur environ 1.5 km. Pendant la courte pause qui précède le parcours sur le petit chemin qui longe la canalisation d’alimentation en eau d’Alquezar , Eduardo nous explique comment les quatre variétés de vautours ( Le Gypaète Barbus, le Vautour Percnoptère, le Vautour Moine, le Vautour Fauve) que l’on trouve dans les Pyrénées, dont quelques individus volent au-dessus de nos têtes, sont complémentaires et utiles. Nous rejoignons les balsas (réserves d’eau alimentées par une source) par le petit chemin sinueux équipé sur certains passages de passerelles et d’escaliers taillés dans la roche (c’est dans cette partie que notre amie Martine (H) a fait une chute).
Nous poursuivons notre chemin sur des sentiers qui dominent les Gorges du Rio Vero.
Lors d’une petite pause Eduardo ramasse quelques pierres pour nous montrer des incrustations de coquillages  illustrant ainsi les explications géologiques de la formation des Pyrénées vues lors de la projection de la video au château d’Ainsa.
Nous descendons vers Alquezar où nous nous installons sur la place à côté de l’église pour déjeuner.
Nous rejoignons ensuite les randonneurs qui avaient choisi la randonnée plus difficile pour faire ensemble la descente dans les Gorges du Rio Vero par des escaliers et des passerelles.
 
Groupe B :
 
Direction sud-ouest, pour découvrir le "Parque Natural Cañones/Sierra de Guara). Tout le groupe fait un arrêt au Mirador du canyon du Rio Vero : une espèce de Grand Canyon en plus petit mais absolument bluffant.  Nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec le Rio Vero. Nous reprenons le car pour descendre 1km plus loin avec notre équipement de marcheurs.  Nous descendons un sentier confortable au milieu d'une végétation méditerranéenne. Nous voyons de loin quelques grottes du paléolithique et continuons un chemin fantaisiste concocté par Tété.  Après avoir marché longuement au milieu des lavande et autres plantes odorantes,  nous arrivons au bord du canyon et sommes obligés de nous coucher pour prendre les photos.  La falaise est abrupte, à angle droit et loin au fond, coule le rio Vero. Quelques vautours volent dans le canyon. Nous voyons même un gypaète barbu. C'est magnifique. Des images plein les yeux, nous reprenons notre route et  descendons avec quelques glissades et chutes (le chemin est très caillouteux) pour arriver à  Alquezar, l'un des plus beaux villages d'Espagne, où nous retrouvons l'autre groupe.  Là,  nous mettons des casques et nous descendons dans le canyon pour voir le rio Véro de près.  C'est une succession de passerelles qui permettent de voir les eaux turquoise de ce rio, Les casques nous protègent de la paroi rocheuse et ajoutent une note cocasse à cette randonnée d'un type un peu particulier.  Bilan de la journée : 800 m de dénivelé et 15 km
 
 
 
Jour 5 : Groupe A
 
En raison des risques de pluies importantes nous changeons le programme et les deux groupes débutent ensemble une randonnée avec l’espoir d’éviter les trompes d’eaux annoncées. Nous rejoignons le parc naturel de Posets-Maladeta pour crapahuter sur des petits chemins le long d’une rivière très active nommée Cinqueta, puis à l’intérieur d’une forêt bien verdoyante. Nous déjeunons ensuite tous ensembles avant de nous séparer pour rejoindre notre point de départ par divers tracés plus  ou moins difficiles. En fin d’après-midi nous visitons le village à Gistain à 1350 mètre avec ses maisons fleuries. Nous profitons d’une halte dans un petit bistrot niché au centre du village. Puis retour à Morillo de Tou pour notre dernière soirée.
 
Groupe B :
 Ce matin-là, la météo est maussade. Nos guides doivent développer des trésors d’imagination pour essayer d’éviter la pluie. Nous allons dans la vallée de la rivière Cinqueta. Le groupe reste ensemble et nous longeons cette belle rivière. Le temps est nuageux mais pas de pluie. Nous déjeunons dans une ancienne remise qui peut nous abriter en cas de pluie, mais nous y échappons ! L’après-midi, nous nous séparons et nous montons vers une table d’orientation et avons une belle vue sur le massif de la Maladeta. Nous descendons ensuite vers Gistain où nous pouvons nous désaltérer avec une bière.
 
Marie-Noëlle et martine.

________________________



Administrateur du blog Aulnay-Rando
Michel Contet

06-10-10-66-90
CONTET Michel
CONTET Michel

Messages : 246
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 70
Localisation : Aulnay sur Mauldre

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum