Les alentours de Davron-Thiverval - Dimanche 9 décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les alentours de Davron-Thiverval - Dimanche 9 décembre

Message par Invité le Mar 11 Déc - 7:30

Parcours de 9 kms dans les alentours de Davron-Thiverval - température 4 degrés - Temps couvert - 11 personnes

Il fallait bien entendu nous chausser en tenant compte du terrain boueux qui nous attendait. En effet, il avait neigé deux jours auparavant et, le terrain étant saturé d'eau, il nous était nécessaire d'éviter de nombreuses flaques encore partiellement gelées. Le temps était couvert mais sec, agréable pour peu que nous soyons équipés en conséquence avec gants et bonnets.

Les labours étant faits, il devenait parfois difficile à première vue de distinguer chemins et champs, ceci d'autant plus que des travaux étaient en cours sur le pipeline GDF. Le jeu consistait à trouver le moins mauvais passage dans cette boue moulinée par des engins, mais cela fait aussi partie de la randonnée en cette saison. Il arrivait de se retrouver en équilibre très instables sur les bas côtés, à la limite d'un exercice improvisé de patinage non artistique de fait.

Au loin nous pouvions apercevoir une demeure isolée au bord d'un ru, le moulin qu'avait acquis George Brassens du temps de "les copains d'abord" et du "sabot d'Hélène"

Ainsi avons nous pu apprécier, pour une fois, le bitume à Thiverval et à Davron, avec quelques curiosités architecturales.

Pour ne pas en avoir trop sous la chaussure, nous avons préféré d'un commun accord biaiser en fin de parcours. Il est vrai qu'il nous fallait garder du temps pour l'après-midi pour flâner dans quelque marché de Noël bien de chez nous.


Au-delà nos pas :


DAVRON

Le village de Davron est à l'origine d'implantation médiévale autour d'un prieuré bénédictin fondé en 1117. Les bâtiments conventuels furent détruits vers 1830.

Nivard de Poissy lui avait attribué au Prieuré de Davron le bénéfice des dîmes de Davron,Wideville et aussi la moitié des dîmes de Feucherolles. Pour recevoir ces dîmes - impôt en nature jusqu'en 1789 - les moines firent construire au XIV ou XVème siècle dans la cour du Prieuré achevée en 1130, une grange située près de l'église. Aujourd'hui, les dîmes ont été remplacées par le « denier du culte » qui est, en général, payé volontairement et à la discrétion des fidèles. Pendant la Révolution française l'église sainte Madeleine fut pillée et transformée en atelier de salpêtre.

Dans le lavoir Saint-Blaise composé d’un bassin rectangulaire et d’un autre carré, les laveuses étaient protégées par un auvent. Un abreuvoir à bestiaux jouxte le lavoir. En effet Davron était une étape sur le « chemin aux boeufs » qui conduisait au marché à bestiaux de Poissy.

À la limite sud de Davron, sur la hauteur, au croisement de ce chemin aux bœufs avec la rue de Thiverval, se situe la croix Saint-Jacques élevée en 1876 par le marquis de Galard propriétaire du château de Wideville et alors maire de Davron.

Extrait de: http://www.davron.fr


CRESPIERES

Pour vivre comme il l'entend, Georges Brassens acquière, en 1958, le moulin de La Bonde, au bord du Ru de Gally, à l'extérieur du village de Crespières. Il y conviera des copains d’enfance.

Extrait de: wikipedia

THIVERVAL

Le lavoir de Thiverval fût reconstruit entièrement en 1813 sur les fondations de l’ancienne laverie. Ce lavoir à impluvium de plan carré est doté d'une toiture de forme concave permettant de récupérer l’eau de pluie.

Dans la Grande Rue de Thiverval, on voit une fort belle propriété, qui appartient aujourd’hui à un talentueux sculpteur.

Selon la légende, la fondation de l'église Saint Martin remonterait à Clovis.
Au moment de sa conversion, il aurait jeté trois plumes au vent et promis de bâtir un sanctuaire à chacun des endroits où les plumes tomberaient. Thiverval aurait été ainsi désignée.

Une nouvelle cloche le 10 décembre 2011 à la réouverture de l'église après des travaux de restauration. A Villedieu les Poêlles, une cinquantaine d'habitants de Thiverval étaient présents au moment du coulage. La tradition chrétienne considère la cloche comme une personne a qui on donne un nom au cours d'une cérémonie. Après un tirage au sort parmi les enfants du village, c'est Auriane et Jean (âgés de 12 ans) qui ont eu l'honneur de voir leur nom gravé sur cette nouvelle cloche.

Extrait de : http://www.thiverval-grignon.com

Extrait de : http://www.plainedeversailles.fr









Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum