Magny-en-Vexin _ le 11 novembre 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Magny-en-Vexin _ le 11 novembre 2012

Message par Invité le Lun 12 Nov - 10:31

La Vallée de l'Aubette de Magny. A découvrir la maison Henri II et le lavoir à Magny, l'église de Saint Gervais.
parcours de 12km/3h



Nous empruntons avec deux véhicules la porte de Paris matérialisée par deux piliers érigés sans doute à l'endroit d'anciennes fortifications. Nous retrouvons une partie du groupe rendu sur place. La bourgade de Magny en Vexin semble presque abandonnée, et le ciel cotonneux nous enveloppe d'une brume qui ne nous quittera pas.

Traversant ces rues désertes, nous découvrons la maison dite de Henri II. L'appel de la nature est cependant plus fort, quittant le lit de l'Aubette, nous passons de 60 à 100 m par le lieu dit la côte Sucrée.

De belles surfaces labourées avec au loin des palettes superposées ne laissent aucun doute sur la culture pratiquée en cet endroit : le pommes de terre. Passant le hameau de Archemont où le temps semble s'être arrêté, une masure nous interpelle. Elle semble s'être enfoncée dans la terre, à moins que ce soit le chemin transformé en route qui est été rehaussé !

Encore une petite grimpette pour passer à l'altitude de 140 m, avec en prime une vue panoramique sur Magny et à notre gauche sur une butte avec le village de Saint Gervais. Après un détour pour passer sous une route nationale, un agriculteur a pris un malin plaisir de labourer le chemin pour aiguiser notre recherche cartographique.

Nous faisons la pose encas au lavoir communal de Saint Gervais, que nous découvrirons juste après. Au loin une belle demeure avec tourelle attire notre attention. Il s’agit de la villa Marguerite.

Les couleurs de l'automne sont bien là, en particulier dans la «côte rôtie» où nous empruntons un bout de route départementale derrière le rail de sécurité situé dans un virage.

Jean-Jacques a prévu de raccourcir ce parcours en bifurquant sur un chemin au milieu des champs, au lieu dit les « Dix-Sept Arpents ». Je n'ai pas compté le nombre de chasseurs et de rabatteurs au bout du chemin, mais il y en avait bien une bonne remorque de tracteur et en tous cas pour une sacrée tablée à venir.

Nous dépassons de fait en contre bas une très grosse ferme à Estréez. L'Aubette y est un simple ruisseau qui mène nos pas à Magny en y longeant un grand lavoir et en empruntant la sente rectiligne des « Chevaliers ».


Au delà de nos pas


Magny en Vexin

Anciennement Magniacum nom de domaine gallo-romain en -acum, composé avec le nom d'homme latin (porté par un gaulois) Manius, commun dans l'Empire et signifiant « né le matin ».

Durant le XIXe siècle, la ville connaît un certain déclin, et est investie par les rentiers, alors que l'artisanat évolue vers une fabrication de chaises réputées. Si la fabrication de chaises existe déjà au XVIIIe siècle, c'est vers 1840 que cette industrie prend réellement son essor. Huit fabricants sont établis dans la commune emploie bon nombre d'ouvriers magnytois. La concurrence de la main-d'œuvre carcérale aura raison de cette industrie à caractère familial.

Maison dite de Henri II, est une maison bourgeoise de 1555 aurait été dessiné par l'architecte Jean Grappin. La frise dorique en haut du premier étage et sa décoration intérieure sont caractéristiques de la seconde Renaissance et font preuve d'une influence italienne. La maison porte le monogramme H sur le cartouche sculpté à l'angle des deux rues, et ce même monogramme figurait jadis sur deux autres endroits de la maison. C'est pour cette raison que l'association avec le roi Henri II est faite. Sacré roi de France le 26 juillet 1547 à Reims était le fils cadet de François Ier.

Source : Wikipedia


Saint Gervais

Le village s'appelait autrefois Bercagny. Son nom actuel lui vient du dépôt dans l'église de la ville, au IXe siècle, de reliques de saint Gervais qui se trouvaient auparavant à Rouen et que l'on voulait mettre à l'abri des incursions Vikings.

Église Saint-Gervais-et-Saint-Protais est classée monument historique
par arrêté du 8 avril 1909. C'est la façade occidentale qui mérite le plus l'attention. Son portail commencé en 1549 par l'architecte Robert Grappin de Gisors et terminé par son fils Jean, est de style Renaissance.

Les calvaires et croix de chemin : Saint Gervais compte un nombre important de croix de chemin et calvaires sur son territoire, la plupart étant des croix en pierre. On en trouve près du cimetière.

Au hameau d'Estréez, on a la source du rû de l'Aubette.

Source : Wikipedia



Plantation de Miscanthus et bioferme

« Ce n'est pas seulement qu'une affaire de dépollution des terres. Ces jardins filtrants produisent aussi de la biomasse valorisable, comme la litière pour chevaux et le paillis horticole. »

« Ces végétaux permettent aux agriculteurs de faire une à deux récoltes, la biomasse étant très élevée. Et en plus, ils peuvent choisir le moment de l'année de la récolte. Cela facilite donc l'exploitation. Autre avantage pour les agriculteurs : pas de pesticides, ni d'engrais. »

Référence : www.bioaddict.fr







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum